Allergie au lactose: La Mandorle, une solution végétale

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le choix d’un lait de remplacement non maternel est soit trop banalisé soit trop complexe entre les dérivés du lait de vache, du lait de jument ou du lait d’amande.

L’intestin immature de l’enfant favorise les intolérances alimentaires. Il existe même de rares cas d’intolérances au lait maternel. Les symptômes d’appels sont des troubles digestifs, un eczéma, des infections ORL ou des troubles du sommeil.

L’interrogatoire, l’examen clinique, en particulier les dermalgies, les tests biologiques puis d’éviction* permettent le diagnostic. Le choix de l’aliment de remplacement est important car il constitue la base exclusive de l’alimentation jusqu’à six mois puis un élément majeur pour l’enfant et l’adolescent.
Il existe des laits dits hypoallergéniques toujours constitués à partir de lait de vache. Ils représentent la première alternative en raison de leur coût et de leur équilibre nutritionnel régulièrement amélioré par les fabricants. On choisira de préférence un lait sans lactose avec des protéines hydrolysées c’est-à-dire qui ont perdu une grande partie de leur caractère allergisant.

En second choix, viennent les laits de soja 1er et 2ème âge qui ont connu leur heure de gloire. Ils sont actuellement moins recommandés avant trois ans en raison des propriétés hormonales du soja. Le lait de soja brut, pauvre en calcium est inadapté à la nutrition de l’enfant avant un an. Beaucoup d’aliments à base de soja (yaourt, lait, crème dessert) contiennent des quantités importantes de sucre dont il faut se méfier. L’intolérance au soja est assez fréquente chez l’enfant comme chez l’adulte dans les pays occidentaux. En cas de persistance d’une intolérance alimentaire, après avoir essayé ces différents laits de substitution, il reste le lait d’amande et le lait de jument.

Le lait de jument semble être un substitut parfaitement adapté mais sa présentation sous forme de produit congelé et son prix le limitent au dernier recours une fois les autres alternatives épuisées.

Le lait d’amande est une option intéressante en raison de sa présentation en poudre et de ses caractéristiques nutritionnelles. Il a toutefois besoin d’être enrichi en fer et en acides gras polyinsaturés en adaptant la dose à l’âge et au poids de l’enfant. Son prix est plus élevé que celui du lait de soja mais son goût est en général plus apprécié des petits. Dans la pratique, sa tolérance est excellente et les enfants ayant été nourris au lait d’amande poursuivent un développement physique et psychologique satisfaisants.

Le lait maternel est certainement l’aliment le plus adapté à la nutrition du bébé. Il n’existe pas de produit de substitution « parfait » et universel, le choix d’un produit lacté non maternel nécessite un diagnostic individualisé.

Plus d’informations sur notre site internet.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »